Dépannage

De nombreux facteurs peuvent inhiber la performance biologique d’un système de biométhanisation. L’opérateur doit être conscient des problèmes les plus fréquents :

Ammoniaque (NH3)

L’effet de l’ammoniaque sur la digestion anaérobie est influencé par la température, la composition des intrants, le pH et l’acclimatation des bactéries. La concentration doit être maintenue sous les 2000 ppm pour un fonctionnement optimal. Un digesteur opérant en mode mésophile peut supporter plus de 3000 ppm si les bactéries sont bien acclimatées. Une concentration élevée en ammoniaque peut provoquer une défaillance du système.

Oxygène

Les bactéries anaérobes nécessitent très peu d’oxygène donc vous devez être in en dessous de 0,1 ppm O2.

AGV

La concentration en AGV peut déséquilibrer le processus biologique et devrait être de moins de 2000 ppm

Sel

L’accumulation de sel peut affecter les performances de la digestion. La concentration de sodium devrait être de l’ordre de 3500 à 5500 ppm

Métaux lourd

Les métaux lourds, à de faibles concentrations, sont bénéfiques pour les bactéries, mais une forte concentration peut être toxique pour la digestion.

Chauffage

La température ne doit pas varier de plus de 1 °C de la température d’opération, s’il y a des changements dans la température de vérifier le système de chauffage et le programme de l’automate.

 


 

Problèmes

Causes fréquentes

Actions à prendre

La production de biogaz descend
  • Diminution de la qualité des intrants
  • Diminution de température
  • Présence de composés inhibiteurs
  • Intrants non-homogènes
  • Réduction des bactéries méthanogènes
  • Assurez-vous d’une agitation efficace
  • Vérifier le système de chauffage
  • Vérifier le niveau des composés inhibiteurs
  • Ajouter du digestat d’un autre système si la population de bactéries méthanogènes a diminué
La concentration en méthane diminue
  • Diminution de la qualité des intrants
  • Diminution de température
  • Présence de composés inhibiteurs
  • Assurez-vous d’une agitation efficace
  • Vérifier le système de chauffage
  • Vérifier le niveau des composés inhibiteurs
Problème de mousse
  • Un nouveau substrat avec une forte teneur en protéine a été ajouté
  • De l’air a été introduit dans le digesteur
  • Variation brusque de température
  • Réduire ou arrêt de l’alimentation
  • Faire analyser vos intrants
  • Réduire l’introduction d’air
Le pH descend
  • L’alimentation est trop forte ou variable
  • La température d’opération a été modifiée
  • L’agitation ne marche pas
  • Réduire l’alimentation jusqu’au retour à la normale
  • Utiliser que du fumier jusqu’au retour à l’équilibre (si applicable)
Le ratio FOS/TAC augemente
  • Alimentation en AGV est trop grande
  • Changement de type d’intrants
  • Manque de capacité tampon
  • Présence de composés inhibiteurs
  • Réduire la charge organique (OLR)
  • Utiliser plus de fumier (si applicable)